Informations Contact votre Sélection Recherche français english deutsch español

rss

Accès photographe

Voir le reportage
Afrique

Voir le reportage
Afrique

Voir le reportage
Afrique

Voir le reportage
Afrique

Voir le reportage

© Aubert/aubertolivier.org

Pelerin se rendant a l'église St Georges (Bete Ghiorghis). Construite en forme de croix orthodoxe. Elle compte douze fenetres symbolisant les douze apotres.
février 2015

Au c½ur de l'Ethiopie, dans une région montagneuse située à 645 km d'Addis- Abeba, onze églises médiévales monolithiques ont été creusées dans la roche.
Leur construction est attribuée au roi Lalibela qui, au XIIe siècle, entreprit de construire une « Nouvelle Jérusalem » après que les conquêtes musulmanes eurent mis un terme aux pèlerinages chrétiens en Terre Sainte. Lalibela connut un grand épanouissement après la chute de l'empire d'Aksoum.
On distingue deux groupes principaux d'églises. Au nord du fleuve du « Jourdain » : Biete Medhani Alem (« la maison du Sauveur du monde »), Biete Mariam (« la maison de Marie »), Biete Maskal (« la maison de la Croix »), Biete Denagel (« la maison des vierges »), Biete Golgotha Mikael (« la maison de Golgotha-Mikael ») et, au sud du fleuve : Biete Amanuel (« la maison d'Emmanuel »), Biete Qeddus Mercoreos (« la maison de saint Mercorius »), Biete Abba Libanos (« la maison de l'abbé Libanos »), Biete Gabriel Rafael (« la maison de Gabriel-Raphaël ») et Biete Lehem (« la maison du saint Pain »). La onzième église, Biete Ghiorgis (« la maison de saint Georges »), est séparée des autres, auxquelles elle est cependant reliée par un système de tranchées.
Les églises n'ont pas été édifiées de manière traditionnelle, mais creusées dans la roche en blocs monolithiques. Dans ces blocs, on a ensuite dégagé des portes, des fenêtres, des colonnes, différents étages, des toits, ... Ce travail de titan a ensuite été complété par un vaste système de fossés de drainage, de tranchées et de passages pour les processions avec, parfois, des ouvertures vers des grottes d'ermites ou des catacombes. En 1978, le site est inscrit par l'UNESCO au patrimoine culturel de l'humanité et demeure depuis le XII éme siècle un lieu de pèlerinage de premier plan.

Reportages ⇢ Afrique ⇢ Ethiopie ⇢ Lalibela : La nouvelle jerusalem ethiopienne.

Voir le reportage

© Aubert/aubertolivier.org

Vitraux de Afewerk Tekle. Africa Hall siège de l'OUA puis de L'UA. Addis Abeba
décembre 2015

Nouveaux Reportages ⇢ Afrique ⇢ Ethiopie ⇢ Africa Hall : Vitraux et décoration